Retour

Le Horizon 202 est un des rares appareils à faire de véritables photographies panoramiques.

Horizon 202

Horizon 202 Produit à partir de 1991 et au moins jusqu'en 2003, le Horizon 202 n'est pas vraiment un appareil ancien. Il est cependant suffisamment original pour mériter une présentation.

Fabriqué en Russie par la firme Krasnogorsky Mechanichesky Zavod (KMZ) et exporté par Zenit, le Horizon 202 est le successeur modernisé du Horizont soviétique des années 70. Comme son prédécesseur, il est un des rares appareils véritablement panoramiques : il produit des négatifs au format 24 x 58 mm sur pellicule 135 standard avec un angle de vue de 120°. Pour y parvenir, il est doté d'un objectif de 28 mm ouvert à f/2.8 monté sur une tourelle rotative qui balaye le champ au moment de la prise de vue. Le film lui-même suit un trajet cylindrique. Cette formule permet au Horizon d'effectuer une projection exacte du paysage sur le film, donnant des photos très différentes de celles obtenues avec un objectif super grand-angle.

Horizon 202Le Horizon 202 améliore notablement les caractéristiques des précédentes moutures. Il offre trois vitesses lentes en plus des trois vitesses rapides : 1/250 s, 1/125 s, 1/60 s, 1/8 s, 1/4 s et 1/2 s. L'obturateur à fente (photo ci-contre) possède en effet trois largeurs et la tourelle deux vitesses de rotation, ce qui donne six temps de pose possibles. L'objectif est à mise au point fixe à l'infini, la netteté des plans rapprochés s'obtenant en fermant le diaphragme pour augmenter la profondeur de champ. A f/16, le sujet est net à 1 mètre. La conception même de l'appareil interdit l'utilisation du flash.

Réalisé en métal entouré d'ABS, le Horizon 202 dénote des appareils russes habituels par son design pas trop repoussant et le soin relatif apporté à sa conception. Il est fourni avec une sacoche, une poignée et trois filtres (anti-UV, gris moyen et jaune-vert). La qualité de fabriquation a la réputation d'être extrêmement variable d'un exemplaire à l'autre.

Utilisation

Horizon 202 Malgré son mode de fonctionnement hors norme, le Horizon 202 est beaucoup plus qu'un gadget. C'est un appareil tout à fait utilisable qui permet, avec un peu de pratique, d'obtenir des clichés fort intéressants. J'espère que les quelques exemples ci-dessous suffiront à le montrer.

Ses faibles poids et encombrement permettent d'emporter le Horizon 202 n'importe oł sans souci. Les vitesses rapides permettent l'utilisation à main levée et les vitesses lentes ouvrent la voie à la photo de nuit. Le viseur (photo ci-contre), très clair, couvre un champ légèrement inférieur à celui de la prise de vue (110°) et dispose d'un niveau à bulle incorporé particulièrement utile.

L'ergonomie de l'ensemble n'est cependant pas très bien étudiée. Le chargement du film est un calvaire et la manette de rembobinage, minuscule, fait mal aux doigts. Il faut rembobiner avec précaution de peur de bloquer voire déchirer le film. Pour les mêmes raisons l'armement doit être fait d'un mouvement doux et régulier. Le déclencheur part d'un coup sec, augmentant les risques de bougé. Il faut aussi faire attention à bien plaquer les doigts sur le boîtier sinon ils seront sur la photo. Un petit truc pour faciliter le chargement du film : il suffit d'en plier l'extrémité à 90° sur une longueur d'environ 5 mm. Il s'engagera alors beaucoup plus facilement tout au long de son parcours.

Son rapport qualité-prix demeure cependant imbattable pour qui veut faire de vrais clichés panoramiques.

Caractéristiques techniques

Format

24 x 58 mm (sur pellicule 35 mm)

Objectif

28 mm ouvert à f/2.8 sur tourelle rotative couvrant un champ de 120°

Obturateur

focal, à fente, offre le 1/250 s, 1/125 s, 1/60 s, 1/8 s, 1/4 s et 1/2 s

Poids

700 g

Accessoires

Sac de transport

Sac de transport

Poignée et filtres (jaune-vert, UV, gris 50%)

Poignée et filtres (jaune-vert, UV, gris 50%)

 

© Vincent Becker 2020 - www.lumieresenboite.com